Menu

Les dernières Actualités

Médias

La révolution numérique bouleverse tant les modes de production que de consommation.

Face à ce nouvel environnement, les enjeux et défis du secteur sont nombreux. Qu’il s’agisse d’un nouvel équilibre économique à trouver ou d’une qualité de l’information à assurer, pour ne prendre que deux exemples. Les médias se doivent d’appréhender cette évolution et de s’en saisir pour tracer leur avenir.

Ce n’est pas un hasard si, pour la première fois, les médias ont « leur » ministre : il est en effet primordial d’accorder à ce secteur en pleine mutation une attention particulière; il y va, aussi, de notre démocratie.

Enseignement supérieur

Promouvoir l’enseignement, c’est croire en l’avenir, c’est le forger, c’est y prendre sa place.C’est pourquoi il faut que cet enseignement soit de grande qualité et accessible à tous.

Cette double exigence d’accessibilité dans l’excellence, vaut évidemment aussi sinon surtout en matière d’enseignement supérieur tant nous savons que la qualité de la formation est tout à la fois gage d’épanouissement personnel et de passeport vers l’emploi. C’est pourquoi la démocratisation de l’accès aux études supérieures est plus que jamais une nécessité.

Le monde bouge de plus en plus vite, et l’enseignement n’échappe pas au mouvement. Le croire serait la pire des erreurs.

Cette mutation passe par un nouveau paysage de l’enseignement supérieur, avec le remodelage de l’organisation des cours, de nouvelles unités d’apprentissage et d’enseignement. La mise en œuvre concrète du décret « paysage » a permis d’identifier les dispositions qu’il convenait de clarifier ou compléter afin d’optimiser le fonctionnement de l’enseignement supérieur. Le décret « Paysage 2.0 » est véritablement le fruit d’un processus participatif, d’un travail de concertation inédit avec les différents acteurs de l’enseignement supérieur.

Industrie

Les industries traditionnelles – charbonnage, sidérurgie, verre, laine…- qui avaient fait de la Wallonie une des premières puissances économiques au monde ont connu des bouleversements importants. Ce qui a conduit certains à croire, ici comme ailleurs en Europe, que l’industrie n’y avait plus d’avenir. Ce qui est une grave erreur.

Au contraire, à côté du développement des services et des opportunités multiples qu’ouvre le numérique, l’industrie garde et gardera pour longtemps encore un rôle moteur dans notre économie. Une industrie innovante, attentive à l’équilibre environnemental, porteuse d’emploi et de haute valeur ajoutée.

Numérique

Le Numérique est désormais une compétence ministérielle à part entière. Elle se singularise cependant par sa capacité à agir de manière transversale sur toutes les autres… C’est en tout cas ma conviction, et la raison pour laquelle j’ai voulu que la Wallonie se dote d’un plan numérique qui sera alimenté par l’ensemble des membres du gouvernement.

« Digital Wallonia », la Stratégie numérique de la Wallonie, est désormais passée du virtuel au réel. Cette stratégie marque notre ambition de tout mettre en œuvre pour faire de la Wallonie un territoire connecté et intelligent, où les entreprises technologiques sont des leaders reconnus au niveau mondial et les moteurs d’une mutation industrielle réussie, et où l’innovation numérique est au service de la qualité de l’éducation, de l’ouverture des services publics et du bien-être des citoyens.

Economie

L’économie n’est pas une fin en soi. Mais elle est, jusqu’à preuve du contraire, constitutive de toute vie en société. L’activité économique fournit en effet les biens et les services dont nous avons besoin. Elle est créatrice d’emplois et de revenus, donc de lien social. C’est pourquoi le dynamisme de notre économie est déterminant pour la qualité de vie de l’ensemble des citoyens.

Et c’est pourquoi aussi la création d’activité économique est LA priorité du Gouvernement. Le plan Marshall n’a d’autre vocation que celle-là. Les pôles de compétitivité, l’économie circulaire, la culture de l’innovation et de la créativité « à tous les étages », les outils publics de développement économique sont, parmi d’autres, les leviers mis en place pour relever le défi.

Recherche et innovation

Soutenir la recherche et l’innovation, c’est investir dans l’avenir

Placer la recherche et l’innovation au cœur du développement économique de la Wallonie est le sens même de la stratégie menée en ces matières, en ayant à l’esprit que le processus de recherche et d’innovation est un continuum : nous devons penser la recherche au-delà de la polarisation classique entre recherche fondamentale et recherche appliquée.

L’heure est au décloisonnement et le fait d’avoir la responsabilité de la recherche tant en Wallonie qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles permet les synergies, les liens, les ponts.

Close