Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

@EONRealityInc Partners With Belgium’s #Walloon Region To Establish Interactive Digital Center In #Liège #Belgium https://t.co/TttPqwsYAl

Communiqué de presse

INAMI : Le Ministre Marcourt respecte son engagement et invite le Gouvernement fédéral à faire de même

Le Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude MARCOURT a soumis au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ce mercredi 23 novembre un avant-projet de décret instaurant un examen d’entrée en médecine et dentisterie.

En juillet 2015, le Ministre MARCOURT avait proposé un premier décret visant à apporter une solution à la délivrance des numéros INAMI. Le dispositif du concours a bien été validé par la section de législation du Conseil d’Etat et se basait sur un mécanisme validé par la Cour Constitutionnelle. Suite au recours de certains étudiants devant le Conseil d’Etat et les tribunaux civils, le Conseil d’Etat a pointé le manque d’objectivité des quotas définis en ce qu’ils reposent sur le contingentement du Gouvernement fédéral qui est insuffisamment fondé.

Afin d’assurer à tous les étudiants en cours de cursus un numéro INAMI à l’issue de leur formation, le Ministre MARCOURT propose l’instauration d’un examen d’entrée. « C’est la monnaie d’échange exigée par le Fédéral » signale le Ministre. En effet, par sa décision de juillet 2016, le Gouvernement fédéral a conditionné l’instauration d’un examen d’entrée à l’octroi d’un numéro INAMI aux étudiants en médecine et dentisterie en cours de cursus. Et le Ministre d’ajouter : « Nous souhaitons, définitivement, assurer un avenir professionnel à nos étudiants et leur garantir qu’ils pourront poursuivre leurs études. En instaurant ce filtre, nous confirmons notre volonté de protéger l’ensemble des étudiants de médecine en cours de cursus ».

Le dispositif présenté ce mercredi propose l’instauration d’un examen d’entrée préalable aux études de médecine et de dentisterie, organisé dans les différentes facultés organisant ces cursus dès le mois de septembre 2017. L’ARES en assurera l’organisation matérielle et administrative. Les étudiants recevant une attestation de réussite pourront alors entamer leurs études avec l’espoir que le Gouvernement fédéral juge opportun de leur accorder un numéro INAMI en fin de formation de base.

Close