Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

RT @tgadisseux: Dans #matin1 on fait le point sur la situation politique avec @jcmarcourt Quelles csq pour les francophones? https://t.co/W…

Industrie et Europe

La désindustrialisation est un phénomène qui touche l’Europe entière. Pourtant, ceux qui croient, en Wallonie ou ailleurs en Europe, que l’industrie n’a plus d’avenir se trompent lourdement. L’Europe ne peut se passer d’une base industrielle forte. A côté du développement des services, l’industrie reste un élément essentiel et structurant pour l’équilibre économique de l’Europe. Une industrie qui contribue fortement à l’emploi, à la croissance, aux exportations, à la R&D. Une industrie qui doit être innovante, en lien avec les enjeux et défis de notre temps, notamment environnementaux, et qui est un acteur majeur en termes de création d’emplois, de valeur ajoutée, de nouveaux processus de production. 

L'industrie

Elément essentiel et structurant

L’absence de réflexion et d’anticipation sur une politique industrielle intégrée à l’échelle européenne est une des principales causes des délocalisations et des restructurations que connait l’Europe.

Dans ce contexte, il est essentiel d’inscrire la Wallonie dans une dynamique pro active, notamment en s’impliquant dans les groupes de  haut niveau ainsi que dans le réseau des régions européennes de base industrielle VANGUARD. Par ailleurs, l’appui sur le fonds d’ajustement à la mondialisation permet à la Wallonie de mettre en place des actions nouvelles pour les travailleurs victimes de restructurations liées à la mondialisation dans les secteurs de l’acier, du verre et des machines.

Un groupe de haut niveau sur les matières premières a par ailleurs été mis en place par la Commissaire à l’Industrie, qui a mis sur pied cette plateforme en vue de pousser la réflexion des Etats et des régions industriels sur l’accès présent et futur aux matières premières.

D’autres initiatives européennes existent, comme celle lancée en 2013 sous le nom des « Amis de l’Industrie ».

Participer à la réflexion européenne sur l’accès à l’énergie, aux financements, aux matières premières, veiller à l’insertion de la Wallonie dans des programmes européens porteurs d’emplois et de croissance est essentiel.

Ainsi, la Commission européenne a retenu, en janvier 2016, la Wallonie dans les 6 « régions modèles démonstratrices » dans le domaine de la production chimique durable, 6 régions qu’elle soutiendra activement pour développer des projets de chimie verte, en lien avec l’économie circulaire et la biomasse. Le soutien européen devrait donner un coup de fouet supplémentaire au développement des entreprises wallonnes. L’obtention de ce label européen, c’est aussi la déclinaison, sur le terrain, d’un principe qui me tient à cœur : l’économie circulaire ou, comment transformer les déchets et leurs composants en matières premières et en produits à haute valeur ajoutée.

Ce label est comparable à celui reçu en 2012, quand la Commission européenne désignait la Wallonie, aux côtés de la Toscane, comme « District créatif européen » parmi plus de 40 régions d’Europe, preuve du dynamisme wallon dans le domaine de l’innovation et de la créativité depuis le lancement, en 2010, du programme Creative Wallonia.

Close