Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

La Haute école Province de #Liège #HEPL décroche 4e place au Shell-eco marathon #Europe #prototypehttps://t.co/ZkTuouPrOO

Communiqué de presse

La Wallonie soutient trois projets de recherche cruciaux dans le traitement des maladies

OncoDNA, Imcyse, Asit, trois entreprises wallonnes, investissent 23 millions dans des solutions innovantes dans le domaine de la santé.

Sur proposition du Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Economie, de l’Innovation et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, et suite à la sélection de projets au sortir du pôle de compétitivité BIOWIN, le Gouvernement valide ce jeudi 1 décembre 2016 l’octroi d’avances récupérables à hauteur de 13,5 millions d’euros à trois sociétés wallonnes actives dans les sciences du vivant. OncoDNA, Imcyse et Asit investissent approximativement 23 millions d’euros dans le domaine du traitement des maladies à travers des projets de recherche et de développement.

OncoDNA mobilise de nouveaux moyens pour renforcer son offre de produits au niveau mondial. 

OncoDNA, entreprise créée en 2012, couronnée entreprise de l’année en 2015, emploie aujourd’hui plus de 15 personnes. Elle a multiplié par 8 son capital initial en septembre de cette année pour le porter de 1,1 million à 8,8 millions d’euros. Spécialisée dans les tests de diagnostics et de suivi du cancer, basés sur le séquençage du génome dans plus de 50 pays, elle mobilise aujourd’hui  une partie de ses nouveaux moyens pour renforcer son offre de produits et améliorer leur utilisation dans un réseau mondial d’oncologues.

En effet, OncoDNA souhaite mettre au point des outils prédictifs sur plusieurs types de cancers le au poumon, à l’œsophage et à la vessie. Ce projet, en collaboration avec Bio.be permettra de financer un essai clinique sur plus de 1000 patients. L’efficacité de cette médecine personnalisée permettra aux futurs patients de disposer, le plus vite possible, d’un meilleur diagnostic basé sur une identification précise du traitement le plus approprié leur tumeur.

Outre la volonté affichée d’améliorer les soins qui seront apportés aux patients, la société poursuit l’objectif de permettre aux praticiens de poser le choix le plus rapide et le plus adéquat possible dans le traitement de la maladie et, ce faisant, d’aider les organismes de soins de santé de réaliser des économies substantielles. Le Ministre MARCOURT apporte ainsi des moyens à hauteur de 3,850 millions d’euros dans un projet global de 6 millions d’euros. Ce développement conséquent engendré par la recherche initiée renforcera la position centrale du pôle santé du BioPark à Gosselies.

Imcyse veut lutter contrer la sclérose en plaques

Imcyse est une entreprise active dans le Science Park de Liège qui développe des projets d’immunothérapie (traitement par vaccins) de plusieurs pathologies, dont la sclérose en plaques, une maladie neurologique chronique, sévère et très invalidante, pour laquelle il n’existe aujourd’hui aucun traitement curatif.

La société a développé une technologie d’immunothérapie spécifique qui a démontré dans des expériences précliniques qu’il était possible de bloquer les réactions à l’origine de la maladie. L’objectif de ce nouveau projet de recherche est de démontrer l’efficacité de cette approche chez des patients souffrant de cette maladie.

Outre l’espoir pour les patients de voir arriver un traitement efficace sur le marché, la réussite de cette recherche permettra à Imcyse de générer un chiffre d’affaires d’au moins 750 millions d’euros dans les années qui viennent. Le Ministre de l’Economie, de l’Innovation et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, apporte des moyens à hauteur de 3,723 millions d’euros dans un projet global de 6,769 millions d’euros.

Asit Biotech développe de nouveaux traitements prometteurs au départ de la Wallonie.

ASIT, précédemment appelée Biotech Tools, est une spin-off de l’ULB créée en 1997 active dans le domaine de l’immunothérapie. Cette entreprise s’est installée au Science Park de Liège en 2014 et y emploie désormais plus de 20 personnes. Plus spécifiquement, ASIT a développé une technologie de traitement des allergies qui permet de diminuer la réponse immunitaire tout en réduisant les effets secondaires. La société, entrée en bourse en mai 2016, a déjà levé plus de 23 millions d’euros.

ASIT Biotech souhaite ainsi développer, produire et commercialiser au départ de la Wallonie de nouveaux traitements pour les allergies alimentaires à l’arachide, au lait de vache et à l’œuf. Ces traitements permettront de remplacer les médicaments qui traitent les symptômes pour les remplacer par un vaccin.

En effet, les allergies concernent aujourd’hui près de 500 millions de personnes dans le monde, et les personnes touchées sont en augmentation. Parmi les allergies alimentaires les plus courantes, citons les allergies au lait de vache, au blanc d’œuf et aux arachides. A ce stade, le principal mode de protection est la suppression de l’aliment du régime alimentaire. La technologie développée par ASIT Biotech aura l’avantage de permettre la désensibilisation, en limitant les risques de réactions secondaires, par la prise d’un vaccin.

L’ambition d’ASIT est de toucher 5% des patients atteints d’allergie aux arachides, et 2% des patients atteints d’allergie au lait de vache ou au blanc d’œufs. Et le Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Economie, de l’Innovation et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT d’ajouter : « La Wallonie apporte des moyens à hauteur de 5, 995 millions euros dans un projet global de 10,901 millions d’euros. »

Et le Ministre MARCOURT de conclure : « l’ensemble de ces projets de développement et de recherche résultent d’appels à projets lancés dans le cadre des pôles de compétitivité. Nous continuons à vouloir tisser des liens profonds entre PME, centres de recherche et universités afin de renforcer le tissu économique de notre Région. Ces trois sociétés sont des membres actifs du pôle wallon dédicacé à la santé, BIOWIN. La portée internationale des projets de recherche déposés et l’ambition forte affichée par nos entreprises renforcent le rôle prépondérant de la Wallonie en tant que région pionnière dans les domaines de la biotechnologie santé et des technologies médicales. »

Close