Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Les travailleurs approuvent à 76% , lors de l’assemblée générale, le projet de reprise de @durobor soutenu par le… https://t.co/KXVs1Yjzwv

La Wallonie sur orbite : le secteur aérospatial se renforce et se spécialise dans des produits de niche à haute valeur ajoutée.

Voici quelques jours, la Commission européenne annonçait la présélection de la Wallonie parmi les 2 sites pré-qualifiés pour l’accueil du futur Centre de contrôle logistique du Programme GALILEO.

L’accord passé entre l’ESA et son partenaire belgo-luxembourgeois SES place le site de Redu comme Centre d’excellence dans les domaines de la sécurité et de la défense.

Cette décision pourrait engendrer le positionnement des entreprises belges sur l’échiquier international de l’industrie spatiale et organise un secteur à fort potentiel de croissance puisque les perspectives d’expansion sont fortement intéressantes.

Rappelons que le secteur aérospatial en Wallonie occupe déjà aujourd’hui 1600 personnes et génère un chiffre d’affaires annuel de 220 millions d’euros.

Le Vice-Président du Gouvernement wallon, Ministre de l’Economie, de l’Industrie, de l’Innovation et du Numérique, Jean-Claude Marcourt, a été choisi comme l’interlocuteur belge de référence vis-à-vis de ce dossier.

Ainsi, il tient à souligner le rôle central de l’ensemble des forces vives du pays en ce qui concerne ce dossier. D’après le Ministre Marcourt, « C’est ici, à Redu, que le savoir-faire wallon dans l’aérospatial démontre tout son potentiel. Avec un parc d’activité centré sur le spatial et un centre d’entreprises, nous confortons la présence de l’Esa », présence sur laquelle reposent les développements économiques (centre d’entreprise de pointe, incubateur, taux d’emploi important).

De ce fait, « accueillir l’ESA en Wallonie, c’est participer à une entreprise prestigieuse qui apporte la preuve que, quand les Etats membres partagent des objectifs ambitieux, l’Europe est à la pointe du progrès, de l’innovation et de la croissance » confirme le Ministre, qui ajoute qu’il voit « un enjeu extrêmement intéressant pour l’Europe, mais aussi pour Redu et la Wallonie, dans le programme GALILEO, qui permettra à l’Europe de se doter de son propre système de navigation par satellites. Il s’agira du premier système entièrement civil, offrant des garanties en termes de disponibilité, d’indépendance et de sécurité. » La qualification de Redu : « Nous y travaillons ».

SKYWIN, un pôle de compétitivité qui dynamise et structure le secteur aérospatial.

La Wallonie, grâce à Skywin, occupe une position spécialisée dans des domaines porteurs tels que les applications spatiales ou les instruments spatiaux d’observation de la terre.

Notons que depuis sa création en 2006, Skywin accompagne la labellisation de 51 projets (31 en R&D, 11 en investissements, 9 en formation) pour un budget totalisant de 175 millions d’euros. Parmi eux, 31 projets R&D pour lesquels on note plus de 110 participations de PME, 37 GE, 103 labos universitaires et 31 centres de recherche. Les 200.000 heures de formation dispensées, un emploi dans le secteur pour 75% des stagiaires en entreprises, la création de 6 entreprises innovantes et le dépôt de 16 brevets sont autant de preuves de l’importance de Skywin. Enfin, notons que les investissements ne cessent de croitre depuis 2006 et ont ainsi augmenté de 25% en 9 ans.

Plus globalement, en Wallonie, les secteurs aéronautiques et spatiaux représentent environ 7000 emplois. A côté des 4 grandes entreprises que sont TechSpace Aero, SABCA, Sonaca et Thalès, les PME ont su prouver leur savoir-faire sur la scène internationale avec l’aide du secteur universitaire et de la recherche. En plus des scientifiques, ces entreprises sont aussi à la recherche de main d’œuvre technique. De nombreux métiers peu ou mal connus sont en attente de jeunes qualifiés.

Il est par ailleurs important de souligner que l’Awex et Skywin sont particulièrement actifs dans la conclusion de partenariats internationaux, qu’ils soient de nature industrielle, académique ou encore de recherche. A titre non exhaustif, durant ces dernières années, Skywin a signé des collaborations renforcées avec les partenaires internationaux suivants :

  • le pôle canadien Aeromontréal – signature d’un Memorandum Of Understanding (MOU) en 2007
  • le pôle de compétitivité de Midi-Pyrénées/Aquitaine AeroSpace Valley – MOU 2007
  • la Siati (Society of Indian Aerospace Technologies and Industriesqui est la plus importante fédération d’entreprises du secteur aérospatial indien) – MOU 2008
  • le ministère de l’Economie et du Développement de la région de Samara (Russie) – MOU 2008
  • le pôle Astech de la Région Ile-de-France – MOU 2009
  • le « Innovative Territorial Air Spatial Cluster of the Samaraskaya Region » (Russie) – MOU 2013
  • le Cluster russe Inmavis principalement axé sur l’aéronautique (ingénierie, simulation…) – MOU 2013.
  • le Criaq (Québec) – MOU 2014

Le Centre ESA de Redu et SES comme acteur stratégique

La Belgique et la Wallonie figurent parmi les états membres « pionniers » de l’Espace européen, en partie grâce à l’excellente localisation spatiale de la province du Luxembourg. Et le Ministre Marcourt d’ajouter : « c’est ici, à Redu, l’une des plus petites communes de Wallonie, que le savoir-faire wallon dans l’aérospatial s’exprime dans toute sa plénitude. Avec un parc d’activités centré sur le spatial et un centre d’entreprises et de recherche, nous confortons la présence de l’ESA. Le site est amené à s’étoffer encore dans un avenir proche grâce au savoir-faire et au pouvoir d’attractivité des acteurs industriels tels que SES. »

Close