Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

RT @rejouisciences: #PdS2017 J-20
Du 20 au 26/03, rdv au Printemps des Sciences partout en Fédération Wallonie-Bruxelles. #gratuit
+? : htt…

Communiqué de presse

Le « libre accès » aux publications scientifiques en Fédération

La Fédération Wallonie-Bruxelles se positionne comme étant pionnière dans le mouvement de défense et de promotion de la « Science ouverte », c’est-à-dire un ensemble de pratiques de la recherche scientifique basées sur l’utilisation des outils de l’Internet.

En inscrivant le libre accès aux publications scientifiques dans un avant-projet de décret validé par le Gouvernement de la Fédération ce mercredi 5 octobre 2016, le Vice-Président du Gouvernement, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, entend favoriser le travail collaboratif à tous les échelons : « L’échange et le partage du savoir et du savoir-faire scientifique sont des conditions essentielles à la progression de la science » précise-t-il.

En effet, la recherche de haut niveau est essentielle. Non seulement pour permettre aux établissements d’enseignement supérieur de tenir leur rang dans un paysage international de recherche et d’éducation de plus en plus compétitif mais aussi pour permettre aux entreprises de relever le défi de l’innovation. Le décret Open Access favorise le partage des résultats de la recherche ayant fait l’objet d’un financement public complet ou partiel.

 

L'Open Access au coeur de la recherche. http://marcourt.wallonie.be

Concrètement, dès la publication des résultats d’une recherche, le contenu sera rendu instantanément accessible dans un dépôt d’archives ouvert. Le Ministre insiste sur la nécessaire avancée en la matière : « les résultats de la recherche financée par les deniers publics ne peuvent être confisqués. Avec ce décret, nous plaçons la Fédération sur la carte internationale des régions qui comptent au niveau de la dynamique de ‘science ouverte’. Le savoir est ainsi protégé de transactions financières qui freinent largement sa diffusion. L’information publique doit rester publiquement accessible et ce, sans entraves. »

Et le Ministre MARCOURT d’ajouter : « Il est important de rappeler que la libre circulation du savoir dope, par essence, l’innovation et la créativité. Elle accroît également la visibilité des chercheurs, leurs travaux et les institutions d’enseignement supérieur et de recherche. Les usagers potentiels, du secteur public, du monde économique, les professionnels, chaque citoyen au final, accéderont directement aux résultats de la recherche. »

Et le Ministre de conclure : « L’accès libre à la science est un enjeu contemporain primordial qui doit avoir comme objectif ultime l’amélioration de la vie en société et la lutte contre la désinformation. L’accès au savoir et donc à l’éducation reste finalement le meilleur rempart contre les extrémismes et dogmes en tout genre.  »

 

Close