Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Les travailleurs approuvent à 76% , lors de l’assemblée générale, le projet de reprise de @durobor soutenu par le… https://t.co/KXVs1Yjzwv

Le projet Minerve pour raccourcir le cycle de vie des déchets enfouis

La société Shanks a présenté, jeudi 1er octobre au centre d’enfouissement technique de Mont-Saint-Guibert, son projet Minerve financé partiellement par le plan Marshall 2.vert de la Région wallonne, et porté par le pôle de compétitivité GreenWin.

Visant à raccourcir le cycle de vie des déchets enfouis et à valoriser les ressources que ceux-ci représentent, Minerve est à mi-parcours et a déjà atteint les objectifs fixés. Pour les responsables, le projet va révolutionner le cycle de vie des déchets enfouis et pourrait positionner la Wallonie comme leader européen dans cette matière.

Concrètement, Minerve (pour Minéralisation, Energie renouvelable, Valorisation énergie-matière) permet de caractériser les sites d’enfouissement de déchets pour définir un plan de minéralisation.

L’injection de liquides et d’un mélange microbien adapté aux déchets présents accélère le processus de décomposition et atteint des parties difficilement biodégradables.

Le procédé permet alors de produire davantage de biogaz, lequel est extrait pour produire de l’électricité verte ou de la chaleur. Et quand les déchets sont minéralisés, le centre d’enfouissement technique devient une « banque de matériaux » utilisables pour créer notamment des combustibles alternatifs, ou encore des granulats pour la construction.

L’entreprise Shanks pilote les travaux mais, dans le cadre du pôle de compétitivité GreenWin, le développement du projet associe aussi la multinationale Holcim, une PME (artechno), un centre de recherches et quatre départements universitaires. Pour Laurent Dauge, le directeur général de Shanks, Minerve annonce un nouveau business, transposable dans le monde entier.

Source: Belga

Close