Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

@EONRealityInc Partners With Belgium’s #Walloon Region To Establish Interactive Digital Center In #Liège #Belgium https://t.co/TttPqwsYAl

L’économie sociale, coopérative et solidaire à la croisée d’enjeux actuels

Le succès du film « Demain » a mis en lumière l’économie sociale, coopérative et solidaire. Une découverte pour certains, une redécouverte pour beaucoup. L’intérêt pour une « autre économie » est relancé.

Ce jeudi 13 octobre 2016, l’économie sociale était à l’honneur en Wallonie, l’après-midi dans un débat avec Cyril Dion, co-réalisateur du film « Demain » et des étudiants à HEC, et en soirée à l’occasion des 20 ans de la Sowecsom et du lancement du 1er Forum des Coopératives.

Une politique wallonne innovante et ambitieuse

L’économie sociale, coopérative et solidaire est un modèle économique alternatif, totalement intégré dans l’économie de marché. C’est un modèle qui s’appuie sur des logiques participatives et démocratiques, tant au niveau de la gestion des entreprises que de l’affectation de leurs bénéfices à la redistribution plutôt qu’à la rémunération du capital. Il s’agit également et surtout d’entreprises poussées par des communautés, des porteurs de projets qui se fédèrent ou des associations.

Le développement de l’économie sociale, coopérative et solidaire fait partie intégrante de la politique économique menée par le Vice-Président et Ministre de l’Économie, de l’Industrie, de l’Innovation et du Numérique, Jean-Claude MARCOURT depuis plus de 10 ans.

Une base légale avec un décret relatif à l’économie sociale (une première en Europe), un cadre administratif solide avec la création d’une Direction de l’Économie sociale, un véritable levier au niveau du financement grâce, entre autres, au renforcement des moyens de la SOWECSOM, un accompagnement professionnel des porteurs de projets par sept agences conseil et, enfin, des actions de sensibilisation auprès des étudiants par l’AEI : la politique menée par le Ministre en faveur du secteur a permis l’éclosion et le développement d’un écosystème riche et diversifié.

img_0236

Un secteur en pleine (r)évolution !

En Wallonie, à ce jour, on dénombre 318 coopératives agréées et 411 sociétés commerciales à finalité sociale, soit une augmentation de plus de 8% en 5 ans. Ce secteur représente 10.435 emplois, soit une augmentation de 25% sur la même période.

À l’échelle européenne, on constate que ces entreprises sont plus solides et plus stables : elles se sont révélées plus résilientes pendant la crise de 2008, ont connu moins de pertes d’emploi que la moyenne et créent des emplois de qualité qui ne sont pas délocalisés. Une tendance qui se reflète également chez nous.

Brasero le mouvement coopératif comme priorité

img_0252

Le mouvement coopératif constitue une des priorités du Ministre MARCOURT, la coopérative étant une forme de société particulièrement adaptée aux finalités et au mode de gouvernance de ces entreprises d’économie sociale. La Sowecsom, spécialisée dans le financement d’entreprises d’économie sociale et coopérative, a été chargée de la mise en place du dispositif Brasero, mesure phare qui vise au développement des entreprises coopératives.

Une trentaine de projets ont été financés en 18 mois seulement, pour un montant de près de 1,8 millions d’euros en capital. Et l’effet de levier est important puisqu’il a permis, parallèlement, de lever des capitaux auprès d’investisseurs privés pour un montant de 4,7 millions et généré des financements sous forme de prêts (auprès de la Sowecsom et de banques) pour également près de 5 millions d’euros.

20ans-sowecsom

Brasero et les entreprises qu’il finance ont donc un véritable impact sur l’économie réelle en termes de création de valeur, création d’emplois et mobilisation de l’épargne citoyenne.

Tout dernièrement, le Ministre de l’Économie, Jean-Claude MARCOURT, a également mis en place un cadre légal essentiel qui permettra aux travailleurs de développer ou de reprendre leur entreprise.

C’est une mesure forte en faveur des « coopératives de travailleurs ». En Europe, il existe aujourd’hui plus de 35.000 coopératives de ce type. En Espagne, par exemple, on estime que 70% des emplois qui auraient été perdus faute de repreneurs ont pu être sauvés grâce à un mécanisme similaire.

 La Sowecsom, 20 années au service de l’économie sociale

Filiale de la S.R.I.W., la Sowecsom est née du constat que les entreprises d’économie sociale, peu ou mal comprises du monde bancaire, rencontraient plus de difficultés à trouver du financement.

Outre son dispositif Brasero qui s’adresse spécifiquement aux entreprises coopératives, la Sowecsom intervient financièrement, en prêt ou en capital, depuis maintenant 20 ans pour permettre le renforcement des fonds propres des entreprises sociales et participer à leur création ou développement. Ces interventions se font donc à tous les stades de la vie des entreprises.

Depuis quelques années, le secteur connait une croissance particulièrement soutenue et attire de nouveaux entrepreneurs.

Les actions de l’AEI en matière de soutien à l’économie sociale, coopérative et solidaire

Fin 2015, le Gouvernement wallon chargeait l’AEI d’une mission de soutien et de promotion de l’économie sociale, coopérative et solidaire. Outre l’animation et le soutien des Agences-conseil, le plan d’actions de l’AEI est décliné en 2 autres axes.

Des aides directes aux entreprises coopératives :

À titre d’exemple, suite à un appel à projets, l’AEI vient d’octroyer 40 bourses de maximum 12.500 euros aux porteurs de projet de coopératives citoyennes en vue de leur permettre de financer l’étude de faisabilité et le montage du projet coopératif et participatif. Le montant total engagé est de 459.890 euros. En outre, ces projets totalisaient, au moment du dépôt du dossier de candidature, une communauté de 600 candidats coopérateurs. Une fois leur modèle économique validé, leur modèle participatif et leur plan financier réalisés via la bourse, ces coopératives pourront déposer une demande de financement auprès de la Sowecsom, pour la mesure Brasero. Il s’agit donc d’une belle complémentarité entre des outils d’accompagnement et des outils financiers en phase de préparation et en phase de démarrage.

Ces projets sont accompagnés par les opérateurs du réseau AEI, en particulier les Agences-conseil en économie sociale.

La promotion et la sensibilisation au modèle de l’économie sociale, coopérative et solidaire :

C’est dans ce cadre que l’AEI a lancé le premier Forum des coopératives ce jeudi 13 octobre dont le but est de mettre en lumière l’entrepreneuriat social et coopératif auprès des porteurs de projet, des entreprises traditionnelles et des opérateurs de son écosystème. Cet évènement a été mis sur pied en collaboration avec la Sowecsom qui fête ses 20 ans et a notamment pour objectifs de mettre en lumière le modèle coopératif comme forme d’entrepreneuriat alternatif et de décloisonner l’économie sociale et l’économie classique, de casser les codes et faire mieux connaître un modèle qui rencontre aujourd’hui un véritable regain d’intérêt citoyen.

img_0205
Jean-Claude Marcourt et Cyril Dion, co-réalisateur du film documentaire Demain
Close