Menu

Les dernières Actualités
Communiqué de presse

Plan PME : nouvelles mesures stratégiques pour l’accompagnement des entreprises

Dans le cadre du Plan PME wallon, le Ministre Jean-Claude MARCOURT fixait ce jeudi 16 juillet 2015 les ambitions 2015-2020 pour l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation et ses filiales.

Depuis 2006, une nouvelle culture en matière de développement économique et d’innovation fait son chemin en Wallonie et les initiatives visant à favoriser le développement des activités entrepreneuriales et les innovations portent leurs fruits.

Afin de réduire la dispersion des moyens et le cloisonnement entre opérateurs, le Vice-Président du Gouvernement, Ministre de l’Economie, de l’Innovation et du Numérique, Jean-Claude MARCOURT, a entrepris une politique cohérente au niveau de la rationalisation et de la professionnalisations des opérateurs . Ainsi de 2004 à aujourd’hui, nous sommes passés de 72 opérateurs à 21 qui s’associent désormais au sein d’une agence unique – l’AEI (Agence pour l’Entreprise et l’Innovation).

Afin d’assurer une cohérence et une efficacité maximales de l’accompagnement aux entreprises et d’accroître la lisibilité des dispositifs d’animation économique en Wallonie, le Ministre MARCOURT soumet au gouvernement de ce jeudi 16 juillet les balises du futur contrat de gestion de l’A.E.I. et ses filiales ainsi que la stratégie unique d’animation économique et technologique.

Pour rappel, fin 2014, le Gouvernement officialisait la fusion de l’ASE et de l’AST au sein de l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation (A.E.I.) et l’intégration de l’Agence wallonne des Télécommunications au sein d’une filiale, l’Agence du Numérique. L’ambition aujourd’hui est bien de poursuivre la rationalisation de l’ensemble des acteurs de l’animation économique et technologique en Wallonie, de simplifier les structures de soutien aux PME et, partant, de rendre plus efficient l’ensemble des services d’accompagnement offerts aux entreprises wallonnes. La décision du Ministre de supprimer les 6 structures locales de coordination vont bien dans ce sens. Il est important de souligner que le paysage de l’animation économique et technologique wallon n’est pas figé et continue à évoluer au travers, entre autre, de regroupements volontaristes des structures et de rapprochement ou de suppression d’opérateurs.

Les principales orientations du futur contrat de gestion de l’A.E.I. portent sur la création d’une chaîne de services couvrant toutes les étapes du cycle de vie d’une entreprise et dans laquelle chaque acteur public a un rôle spécifique à jouer. L’objectif visé étant la croissance des PME wallonnes et l’émergence de nouveaux champions au sein du tissu économique wallon. En toile de fond, la coordination d’un réseau unique d’opérateurs en vue d’assurer la qualité, la lisibilité et la complémentarité des services reste une priorité. La diminution des charges administratives pesant sur les entreprises et l’amélioration de l’accessibilité aux services et aux aides est également une constante dans la réforme initiée. Le contrat de gestion sera présenté au Gouvernement d’ici fin 2015.

A travers la stratégie de ciblage mise en place par les opérateurs et une approche des projets et PME essentiellement proactive, l’entrepreneur faisant partie des cibles prioritaires sera abordé et accompagné par une nouvelle figure, l’account manager. Fonction stratégique, l’account managers sera le référent dans la durée  de l’entrepreneur. Il lui offrira un support personnalisé. Un diagnostic général du projet ou de la PME sera ainsi directement réalisé, les besoins de l’entrepreneur seront identifiés (services fondamentaux ou spécialisés d’animation économique, services d’autres opérateurs public, conseils de consultants privés, …) et une feuille de route sera construite dans le respect des ‘spécialisations métiers’ et des filières intelligentes de services proposés. L’entrepreneur est suivi par l’account manager tout au long de la mise en œuvre de sa feuille de route.

Close