Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

RT @tgadisseux: Dans #matin1 on fait le point sur la situation politique avec @jcmarcourt Quelles csq pour les francophones? https://t.co/W…

smart-cities

Smart Cities et Digital Cities

En 2005, un président américain défia le patron d’un grand groupe informatique : pourquoi ne pas utiliser les outils technologiques pour rendre les villes plus durables ? Le concept de « ville intelligente » était né…

Aujourd’hui, plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes, un pourcentage qui devrait allégrement atteindre les 70% dans les prochaines années. Nos centres urbains pèsent dès lors beaucoup sur le PIB mondial, mais ils sont également responsables d’une importante quantité de rejets de gaz à effet de serre.

Les défis à venir

Les défis à venir sont donc nombreux. La ville du futur doit être plus ouverte, intelligente, durable et participative. Il faut inventer de nouvelles formes de gouvernance et d’économie créative. L’heure est également à la transversalité et aux interconnexions entre les universités, les centres de recherche et les entreprises. Quant aux citoyens, ils doivent s’approprier ces nouveaux modèles : vivre autrement, travailler autrement, consommer autrement.

C’est dans cet ordre d’idée qu’en 2013 a été lancé le programme-pilote « Digital cities » en Wallonie. Il consiste à installer une infrastructure WiFi robuste, fiable et sécurisée au sein des agglomérations wallonnes (Liège, Mons, Namur, Tournai, Ottignies-Louvain-la-Neuve et Bastogne). Il vise ainsi à développer la technologie numérique sans fil dans les lieux à forte densité de population.

La volonté est de permettre aux citoyens et visiteurs de ces six villes de se connecter au WiFi et d’ainsi bénéficier d’une multitude d’e-services gratuitement.

Ce programme poursuit 2 objectifs stratégiques :

  1. participer et renforcer les efforts de redéploiement socio-économique
  2. renforcer le service aux citoyens.

Des « Smart Cities » en Europe

A Copenhague, l’objectif final est d’atteindre un bilan carbone neutre, notamment en favorisant au maximum la mobilité lente.

A Lyon, reconnue « Ville la plus intelligente de France » en 2014, plus de 40 projets sont en cours de réalisation.

A Amsterdam, les embouteillages ont pu être réduits de 10% ; l’objectif est de réduire les émissions de CO2 de 40% d’ici à 2025.

Close