Menu

Les dernières Actualités
Communiqué de presse

Nouveau master interuniversitaire en études du Genre

Le Programme 2017-2018 pour le tout nouveau Master en études de Genre en Fédération Wallonie-Bruxelles est défini. Il s’agit d’une formation pluridisciplinaire qui concerne des disciplines variées telles que le droit, la politique, la sociologie ou encore l’anthropologie, l’histoire et la bio-éthique.

Le tronc commun sera composé de thématiques essentielles qui abordent le genre de manière transversale :

  • Méthodes des recherches sur le genre
  • Sexualité, genre et société
  • Genre, travail et emploi
  • Philosophies féministes et de genre
  • Sciences sociales et genre : lecture critique de textes
  • Genre et corps

Le Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, est à l’initiative de cette nouvelle formation habilitée par l’ARES en date du 13 décembre 2016. Avec l’ensemble des acteurs de l’Enseignement supérieur, le Ministre MARCOURT précise : « Je tiens à remercier les 6 universités  francophones et leurs équipes pédagogiques pour avoir travaillé de concert à la création de ce Master inédit en FWB. C’est d’ailleurs le premier qui implique l’ensemble des universités. Au cœur des enjeux de société, ce master va former des expertes et experts dans le domaine de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité des chances. Il répond à des exigences et à des attentes d’acteurs nationaux et internationaux et s’adresse à des publics divers que ce soit des professionnels ou encore des personnes en reprise d’études. »

Concrètement, les inscriptions seront centralisées à l’UCL et les cours du tronc commun seront dispensés à l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. Le Master sera inauguré le 15 septembre 2017 en présence des 6 recteurs et de la Ministre des Droits des Femmes et de l’Egalité des Chances.

L’étudiant suivra des cours du tronc commun (30 ECTS) défini par les universités. Un mémoire (15ECTS) sous forme de recherche ou de stage. Les 15 ECTS restants de sa formation constitueront les cours à option qu’il pourra « piocher » dans des matières apparentées au ‘Genre’ au sein des différentes universités.

Et le Ministre MARCOURT de conclure : « Les exigences de notre société nous poussent aujourd’hui à explorer de nouvelles disciplines à enseigner. Elles contribuent au progrès et à la défense de valeurs essentielles au cœur de notre culture. »

Close